Présentation

  • : BALAD'ART, Association 1901, créée le 24 juillet 2001, a pour objet la promotion de l'Art, de la Culture et de l'Histoire, par l'organisation de Sorties culturelles et de manifestations telles que : expositions, conférences, spectacles, concerts, etc. Président : Michel CABON
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Musée des Arts et Métiers

 

 

FardierdeCugnot20050111

 

Situé dans le IIIe arrondissement de Paris, le Musée des arts et métiers est le musée du Conservatoire National des Arts et Métiers. Fondé en 1794 sur une proposition de l’abbé Grégoire à la Convention nationale, le Conservatoire des arts et métiers était à l’origine un établissement destiné à former des techniciens et des ingénieurs à l’aide de démonstrations réalisées à partir d’objets scientifiques et techniques. Si le CNAM est aujourd’hui un grand établissement d’enseignement supérieur et de recherche, son musée conserve l’ensemble des machines, modèles, dessins qui ont été utilisés tout au long des XIXe et XXe siècles.

Le Musée des arts et métiers est installé dans les bâtiments de l’ancien prieuré royal de Saint-Martin-des-Champs. Cet ensemble architectural considérable a été affecté au Conservatoire en 1798. Le musée occupe les corps de bâtiments où étaient logés les moines de l’ancienne communauté religieuse ainsi que l’ancienne église prieurale. L’ensemble a été largement réaménagé sous la Monarchie de Juillet et sous le Second Empire, sous la direction de l’architecte Léon Vaudoyer.

 

Musee-Des-Arts-Et-Metiers-17.fullsize

Les collections du Musée des arts et métiers comptent actuellement près de 46 000 numéros d’inventaire. Cela regroupe environ 80 000 objets (dont 20 000 photographies) et 15 000 dessins techniques formant le « Portefeuille industriel ». Seuls 4 000 objets sont présentés dans les galeries du musée, à Paris. Le reste des collections est conservé dans des locaux spécialement aménagés et répondant aux normes de conservation préventive, à Saint-Denis.

Les premières collections ont été réunies à l’initiative du mécanicien français Jacques Vaucanson. En 1752, ce dernier installe à l’Hôtel de Mortagne, rue de Charonne à Paris, un cabinet de mécanique où il donne des démonstrations, notamment avec les objets qu’il a conçus et construits. Afin de favoriser la diffusion des savoirs techniques (autrefois réservés à une élite et diffusés par le biais des corporations et métiers), la Révolution va chercher à mettre à la disposition de tous les citoyens des collections scientifiques et techniques. Après le Muséum national d'Histoire naturelle, formé à partir de l’ancien Jardin du Roi, le Conservatoire des arts et métiers va réunir les collections de cabinets de physique d’aristocrates ou de l’ancienne Académie royale des sciences. Claude Pierre Molard, qui avait été démonstrateur puis conservateur du prestigieux cabinet de Vaucanson, légué au roi en 1782, devient le premier administrateur du Conservatoire.

En mai 1802, les galeries du musée ouvrent leurs portes. La collection va régulièrement s’enrichir, entre autres par le biais des expositions nationales des produits de l’industrie ou encore des expositions universelles. La création d’un laboratoire expérimental de mécanique, au milieu des années 1850, l’installation d’une « salle des machines en mouvement » dans l’ancienne église prieurale ou encore le développement de chaires d’enseignement technique donneront à l’institution l’occasion d’élargir le champ de ses collections. Aux instruments de mesure, toujours plus précis, s’ajouteront des modèles illustrant les perfectionnements industriels (papeterie, textile, arts du feu, génie civil, imprimerie, photographie, cinématographe, télégraphie, radiodiffusion, électricité, chemins de fer, aéronautique.

 

Musee-des-Arts-et-Metiers-img_1238.jpg

Transformé en « Musée national des techniques » sous l’impulsion de l’historien des techniques Maurice Daumas, à la fin des années 1950, le Musée des arts et métiers illustre par l’objet tous les bouleversements industriels des XIXe et XXe siècles. Le musée fait l’objet d’une profonde rénovation entre 1992 et 2000 pendant laquelle sera initié un immense chantier des collections (reprise de l’inventaire et étude des œuvres) alors que les bâtiments sont restaurés et réaménagés par Andrea Bruno et Luciano Pia. 

 

Edition du programme en PDF :  pgm Musée des Arts et Métiers recto verso pgm Musée des Arts et Métiers recto verso


 

MERCREDI 23 NOVEMBRE 2011


Départ : 13h00 Parking municipal du "CENTRE DU BOURG"

Avenue de Paris (D190) en face du Restaurant Patrick PERFENDIE

Retour vers 18h00

 

Tarifs : Juziérois : 22 € - Externes : 24 €

 

 

RÉSERVATION OBLIGATOIRE PAR TÉLÉPHONE

LE JEUDI 3 NOVEMBRE À PARTIR DE 9H00



Contacter Michel CABON au : 01 34 75 63 74

Chèque à l’ordre de BALAD’ART

à envoyer dès réservation à

BALAD’ART  4, rue d’Aumont  78820 JUZIERS

Retour à l'accueil

Fonctionnement

Les Sorties BALAD'ART sont ouvertes à tous.

Il n'y a pas de cotisation annuelle. Un tarif de Sortie préférentiel est accordé aux juziérois, justifié par la subvention de fonctionnement accordée par la Mairie de Juziers à cet effet.

 

Le départ des Sorties en autocar se fait depuis le PARKING DU TERRAIN DES FÊTES en centre ville, accès par la rue de la POSTE

 

VOIR PLAN dans les liens

Inscription aux Sorties

Réservation obligatoire par téléphone

contacter Michel CABON au 01 34 75 63 74

puis règlement par chèque libellé à l'ordre

de BALAD'ART,

à envoyer : 4, rue d'Aumont 78820 JUZIERS

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés